Le 1er forum Français sur les séries du Sensei Hiroshi Takahashi
 
  Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: L'habitant de l'infini ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Zone non couverte ! -> BD/Comics/Manga
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Shin Woo
Nouveau en ville

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2011
Messages: 30
Sexe: Mec

MessagePosté le: Sam 12 Mar 2011 - 11:43    Sujet du message: L'habitant de l'infini Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
L'habitant de l'infini
Mugen no juunin



Type : Seinen
Auteur : Samura Hiroaki
Genres : Action, Samurai, Historique, Drame
Nombre de tomes en France : 25 (série en cours)
Nombre de tomes au japon : 27 (série en cours)
Sources : Mangas-News, Wikipédia


Histoire : Manji est un samouraï sous le commandement du seigneur Horî Shigenobu, proche du shôgun. Exécutant les ordres de son maître, Manji assassine des paysans. Mais il se rend compte que ceux-ci n'avaient pour but que de dénoncer Horî, corrompu, qui détournait des fonds afin de plaire à des pontes du gouvernement d'Edo. Manji se rebelle, tue son maître ainsi que 99 poursuivants, ce qui lui vaut le surnom de « tueur d'une centaine ». Après cette bataille, une prêtresse fait don à Manji de l'immortalité en introduisant dans son corps le Kessenchû, un ver qui guérit toutes les blessures, même mortelles. Mais pour le rônin, l'immortalité est plus une tare qu'un cadeau divin... Pour lever cette malédiction, Manji fait le voeu de tuer mille scélérats en réparation des cents hommes qu'il a massacrés en fuyant.

Traqué pendant deux ans, il tue sans le savoir le mari de sa soeur Machi. Celle-ci sombre dans la folie. Manji la prend sous son aile, culpabilisant à chaque croisement de regard. Alors qu'il la perd de vue un court instant, sa soeur est enlevée par un groupe de brigands, dont le chef n'est autre que le frère de l'un des scélérats tués par Manji. Malgré l'intervention de Manji, Machi est tuée.

Animé plus que jamais par une haine mêlée au désespoir, poursuivant sa quête pour se libérer de l'immortalité, Manji fait la rencontre d'une jeune fille, Lin. Celle-ci n'a qu'un seul but : trouver et anéantir les membres du Ittoryû, une école de sabre nouvelle visant l'annexion de toutes les autres écoles existantes et dirigé par le puissant Kagehisa Anotsu. Alors qu'elle n'avait que 14 ans, Lin a vu les hommes du Ittoryû assassiner ses parents sous ses yeux, suite à une ancienne querelle de succession. La jeune Lin demande l'aide de Manji. Troublé par la ressemblance de cette jeune fille avec sa soeur décédée, Manji accepte.

Deux êtres meurtris parcourant le Japon en quête de vengeance.
Deux êtres, deux destins réunis : pour se racheter et pardonner.



Personnages
Manji

Il assassine son supérieur, Horî Shigenobu, après avoir appris que celui-ci était corrompu et l'avait envoyé tuer des villageois souhaitant le dénoncer. Il est condamné à mort. Dans sa fuite, il tue sans le savoir le mari de sa soeur, qui subit un grave choc psychologique. Celle-ci est tuée par un brigand désireux de se venger. Sa rencontre avec Lin le tirera des ténèbres.


Lin

Fille unique de la famille Asano, propriétaire du dojo Mutenichiryû. Elle veut se venger de Kagehisa Anotsu et des membres du Ittoryû, qui ont assassiné ses parents alors qu'elle n'avait que 14 ans. A 16 ans, elle engage Manji comme garde du corps pour mener à bien sa quête. Elle n'est pas une grande combattante, maîtrisant néanmoins le lancer des couteaux. Sa technique « l'envol des papillons dorés » lui sera souvent utile.


Anotsu Kagehisa

Jeune maître du Ittoryû. Il a détruit le Mutenichiryû en assassinant les parents de Lin, satisfaisant ainsi le ressentiment de son grand-père qui avait été banni de la succession de ce dojo, rendu indigne pour avoir protégé son maître grâce à un sabre étranger. Il souhaite imposer grâce au Ittoryû une nouvelle voie du sabre, loin des traditions. Son union de toutes les écoles du pays se fait par la violence, sa devise étant « la voie du sabre est la victoire ».


Magatsu Taito

Membre du Ittoryû. Il était présent lors de l'assassinat des parents de Lin mais n'a pas participé au viol de sa mère. Il fera très tôt la connaissance de Manji, venu récupérer le sabre familial de la famille Asano pour Lin. En raison d'intérêts communs, il s'alliera avec Manji et s'éloignera peu à peu du Ittoryû.


Kuroï Sabato


Membre du Ittoryû depuis l'enfance d'Anotsu. C'est lui qui tuera le père et la mère de Lin. Pendant deux ans, il enverra des poèmes d'amour à la jeune fille. Grâce à sa technique « l'envol des papillons dorés », Lin révèlera ce qu'il porte sur ses épaules...


Otonotachibana Makie

Excellente escrimeuse, elle a sauvé Anotsu de chiens errants étant enfant. Elle était prostituée avant d'être rachetée par Anotsu qui l'intégrera au Ittoryû. Ses yeux n'expriment que la tristesse.


Habaki Kagimura

Chef du Shinbangumi (force de police gouvernementale) affilié au shôgun et maître de l'organisation secrète Mugaïryû. Il trompera Anotsu, organisant le massacre de la majorité des membres du Ittoryû lors d'un banquet, pour éviter la montée en puissance de l'école face au gouvernement central.



Giichi

Membre du Mugaïryû, froid et expert en décapitation. Il est le bras droit de Kagimura et participera au massacre des membres du Ittoryû lors d'un banquet.


Hyakurin

Membre du Mugaïryû, elle persuadera Manji d'aider l'organisation pour capturer Anotsu. Elle sera trahie par Shira et sera torturée et violée pendant des jours.


Shira

Membre du Mugaïryû. Sadique et inhumain, il combattra Manji pour s'en être pris à Lin, ainsi que Magatsu pour avoir assassiné sa compagne. Malgré de graves blessures, il sera impliqué dans les expériences sur l'immortalité et n'aura de cesse de pourchasser Manji.


Baro Sukezane

Membre du Ittoryû. Il informe Anotsu du banquet offert par le gouvernement. Il évitera l'événement, chargé de retrouver Makie. Il participera en compagnie de Anotsu et Magastu à l'infiltration du palais impérial pour semer la mort dans les rangs ennemis et se venger de la trahison du banquet.


Yoshino Doâ

Jeune combattante impulsive, originaire d'une tribu décimée. Elle a une confiance aveugle en Anotsu qui l'a vaincue lors d'un combat. Elle est inséparable d'Isaku, qui l'a recueillie.


Yasonoôkami Isaku

Géant aux yeux bleus, originaire du Nord. Il compense le tempérament nerveux de Doâ en veillant sur elle. Il a intégré le Ittoryû en même temps que Doâ.

Mon avis personnel : L'habitant de l'infini, Mugen no Juunin de son titre original, est une oeuvre de l'auteur japonais, Samura Hiroaki. Ce titre, est l'un des premiers mangas à avoir atterri dans nos boutiques française. La série à été tout d'abord édité par Casterman pour une première sortie en 1995. Puis la série arriva dans la collection Sakka, ou elle profita d'une meilleure et nouvelle publication; en septembre 2004 avec la sortie du tome 10. Une réédition des tomes 1 à 9 par Sakka, vis aussi le jour. Le manga est également publié aux Etats-Unis chez Dark Horse sous le titre Blade of the Immortal, où il connait une très grande popularité.

L'habitant de l'infini, est un manga de samurai complètement atypique. L'histoire proposé ici, est des plus complexes. On peut s'attendre, à juste une quête de vengeance, et rien de plus. Mais assez vite, le scénario accoste de nouvelles horizons. Nos protagonistes principaux, croiseront tout au long de leur chemin, des personnages secondaires, que ça soit des ennemis ou des amis, et qui ont chacun une personnalité et un fond de caractère bien propre à eux-même. Plus l'histoire avance, et plus les relations entre les personnages évoluent. Sur la longue, des alliances se forment. L'auteur arrive toujours à nous surprendre avec son intrigue et ses personnages complexes et fouillé(e)s.


Le titre contient aussi, beaucoup de violence. La plupart des personnages font preuve de sauvageries et de malsainités. Dès le premier tome, l'auteur nous projette rapidement dans l'action. Le premier volume est la base même, du scénario complexe qui suivra.

L'immortalité du personnage principal est intéressante à traité. Alors que dans certains mangas, le héros immortel triomphe toujours sans grande difficulté, ici, Manji, luttera assez difficilement contre des mortels. Idée et chose morale, difficile à comprendre, d'un point de vue peu concentré. Manji, et quelques autres hôtes de l’éternité, développent une certaine distance avec leurs congénères, une posture, capable de les protéger du vertige de leur condition. Certains, cherche et comble le grand vide de leur existence, en s'égarant dans des idéaux bien trop grands pour leur qualité d’homme. D’autres, sans toutes émotions, deviennent de véritables bouchers sanglants et sans pitié.

La défense de Manji est véritablement le cynisme. Belle preuve de son détachement ascendant des intérêts humains. Mais, au détour des quelques rencontres qui étoilent la série, on constate un attachement entre Manji et Lin, une contiguïté de plus en plus sincère et marquante. Peut-être que, la jeune femme symbolise pour notre héros, son dernier lien avec l’humanité.

Autre point. Les dessins. Le manga fait déjà preuve d'un scénario très fouillé et d'une complexité poussé. On rajoute à ça, un graphisme d'un fort réalisme, et qui colle merveilleusement bien avec l'époque à laquelle le titre se déroule. Le style de l'auteur, peut ne pas plaire à tout le monde, mais globalement, le titre réussi à plaire, pour ses beaux graphismes. A savoir, que les dessins sont faits entièrement à l'encre de chine; Son trait hachuré, aborde le papier avec délicatesse, et les protagonistes prennent réellement vie dans les multiples phases d'action, où les fers intérieurement sanglant, se croisent avec un découpage intensément fort. Tout cela, est des plus remarquables, on relève donc, une très bonne maîtrise de la part de l'auteur. L'habitant de l'infini nous offre, aussi, des décors somptueux et bien détaillés. Un raffinement minutieux de son dessin, et sa forte maîtrise sur les points graphiques, offre aux lecteurs, une lecture visuellement agréable.


Livrant des combats dantesques et mémorables. Offrant de plus en plus aux lecteurs des révélations plaisantes et pour les moins, attendus, levant le voile sur certaines origines du manga. Des personnages toujours aussi travaillés, psychologiquement. Plus que le sang et la violence qui marquent les premières lectures, ce titre parvient à travers son "héros", Manji, à établir une réflexion intéressante sur l’immortalité.

L'Habitant de l'Infini est sans conteste, une oeuvre de grande qualité, qu'il est très difficile de cacher sous la masse des titres actuels, et à ranger sur une étagère, aux côtés des séries les plus grandioses, Avec un graphisme soignés, un scénario complexe, très bien ficelé et fouillé, et des personnages attachants et travaillés, L'habitant de l'infini est une série à posséder, mais réserver à un public averti, pour la forte présence de violences dures et sanglantes, et son histoire mature et profonde.

Si vous êtes fan du Japon médiéval et que les histoires de samurais vous passionnent, il ne vous reste plus qu'une chose à faire, se jeter sur ce véritable chef d'œuvre.



L'animé



Mugen no Juunin
Studio : BeeTrain
Nombre d'épisodes : 13 (Durée : 25 min.)


Et, oui. Un animé existe aussi. Mais est-il à la hauteur de la version papier ? pas vraiment. Peu de cohérence entre les épisodes, une intrigue presque incompréhensible. Graphiquement, c'est réussi, mais ça ne rattrape pas la médiocrité de certains points de cette adaptation animé. La fin, elle, s'arrête au moment où ça allait devenir intéressant. Dommage. Ca ne reflète pas du tout les qualités remarquables du papier. C'est regardable, mais pas indispensable.

Trailer




Les Couvertures des tomes 1 à 27

Revenir en haut
Banchou Nicolas
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2008
Messages: 5 089
Sexe: Mec

MessagePosté le: Sam 12 Mar 2011 - 12:06    Sujet du message: L'habitant de l'infini Répondre en citant

Super présentation !

Tu m'as donné envie de lire ce titre ! Moi qui suis en manque d'aventures de samouraï depuis la fin de Kenshin et la pause de Vagabond.

Au fait, bienvenue à toi Shin Woo.
______________________
Revenir en haut
Shin Woo
Nouveau en ville

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2011
Messages: 30
Sexe: Mec

MessagePosté le: Sam 12 Mar 2011 - 22:33    Sujet du message: L'habitant de l'infini Répondre en citant

Content de t'avoir donné envie de lire la série. Tu ne le regrettera pas !

Nicolas a écrit:
Au fait, bienvenue à toi Shin Woo.

Merci. ^^
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:04    Sujet du message: L'habitant de l'infini

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Zone non couverte ! -> BD/Comics/Manga Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Retouché par Wong_Fei_Hung pour Worst-France 2007 - 2013
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com